La musique et le polar

Inspecteur ResnickJe devrais simplement noter les livres que j’aime, sans chercher à les résumer ou les commenter pour un éventuel public ou moi plus tard.
Mais non, je suis velléitaire, je garde ce livre sous le coude depuis plus d’un mois pour en partager la saveur ici, avec vous, avec moi. C’est très ambitieux… En général, deux semaines après avoir lu un livre, j’oublie l’histoire. Ce qui est économique, je peux relire plusieurs fois le même polar.
Ma mémoire autonome n’a pas que des défauts. En fait, je me souviens de l’ambiance, de mon plaisir de lecture, de mes agacements,

de ce que je buvais ou mangeais tout en savourant l’histoire, son rythme, le charme des héros, les digressions – j’adore les auteurs qui aiment la musique, la nourriture, les promenades et autres joies, et qui, sous prétexte d’écrire un bon polar nous partager leur passion.
Cœurs solitaires est une histoire pleine de rebondissement et de tendresse pour des personnages attachants ; je n’ai pas eu envie de fermer le livre pour le lancer parmi tous ceux à rendre illico à la médiathèque, je l’ai fini et j’ai eu envie d’en partager la générosité.

Bonne lecture,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.