Commençons par le commencement…

C’est ce livre-là, avec cette couverture-là que j’ai lu au moins six fois. Faut dire que mon prof de français de l’époque choisissait bien nos lectures : de Salammbô à Zazie dans le métro en passant par les poèmes en vieux français à apprendre par cœur, on ne s’ennuyait pas.

Il, le prof, nous offrait toujours une seconde lecture, érudite mais pas emmerdante. On voyait avec lui ce qu’on n’avait pas remarqué. Mais pour profiter de ce cadeau, il fallait être capable de se souvenir de détails :

« Ils fermaient la marche derrière eux pour que d’autres puissent s’en resservir… »

En d’autres mots,  je me suis régalée sans chercher mon ouapiti !

 « Tout ce qu’on aime on le met ensemble et si on ne s’aimait pas tant, on serait toujours tout seul… »

J’ai farfouillé sur Internet pour qui voudrait en savoir plus :

2 réponses sur “Commençons par le commencement…”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.