Bush par Babila

Je suis perdue sans me perdre. Je sais où je suis, je sais qu’il faut continuer a Nord, je n’ai pas peur du chemin… De la terre…

C’est à l’intérieur que les choses se compliquent. Comment expliquer ? je fuis encore une fois ma terre pour en chercher une autre plus accueillante. N’est-ce pas inutile ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.